couv site 3.JPG

LA MÉMOIRE DE L'EMPIRE

par Guillaume Joucla

Le premier Empire a mis fin à plus de 1000 ans de rapports sociaux figés. Il a permis à des milliers de jeunes paysans, artisans ou ouvriers de s'élever dans la société, faisant valoir leurs qualités, courage et leurs mérites. Peu finirent Maréchaux ou généraux, beaucoup y laissérent leur vie, mais on compte par centaine de milliers les enfants d'officier qui ont pu accéder à une certaine éducation.  Nos publications retracent la vie de ces hommes qui partis simples soldats ont su s'élever et contribuer à la grandeur de l'Empire qui résonne encore 200 ans plus tard...

 

ECRIRE L'HISTOIRE DES SOLDATS DU     1ER EMPIRE

Faire revivre des hommes ou des événements oubliés de l’histoire du Directoire et du 1er Empire en écrivant leur histoire ou publiant leur mémoires nous plonge dans l'intimité de leur combats, de leur vie mais aussi d'un mode de pensée et de valeurs propres à leur époque. Faire partager leur histoire implique de penser diachroniquement c’est à dire dans le temps et l’époque des organisations sociales que l’on étudie en essayant de comprendre l'enchaînement chronologique des événements en les mettant en perspective.

livre lieutenant hugot.JPG
Alixis Hugot.png
A Hugot 1813.JPG
teulet.JPG
P1090434.JPG
 

PUBLICATIONS

Bibliographie et mémoires d'officiers.

couv 4.JPG

LIEUTENANT HUGOT, GENDARME IMPÉRIAL

Guillaume Joucla, éditions bg Bernard Giovanangéli, juillet 2020

Alexis Hugot a rejoint le service à 21 ans comme volontaire au bataillon de Franciade. Après 2 ans de campagnes avec l'Armée du Nord il sert en Italie dans les rangs du 23éme Léger. Son destin le conduit sous officier de gendarmerie en Toscane avant de passer officier en 1813. Cette biographie m'a amené à collecter un fond important d’archives sur 3 sujets, du Directoire à l’Empire, qui avaient fait peu ou pas l’objet de publications et donc très peu étudiés :

  • La prise et le siège de Malte en 1798 et son enjeu géopolitique

  • La gendarmerie en tant que 1er représentant de l’Empire dans les territoires nouvellement annexés

  • La résurgence des guerres de religions à la restauration à Nîmes.

Et donc cette biographie est un prétexte pour amener, au travers du parcours d’Alexis Hugot, un éclairage sur des événements tombés dans l’oubli mais qui ont marqué leur temps.

SOUVENIRS D'UN HÉROS DE BAÏLEN

de Guillaume Joucla aux éditions Le livre chez Vous, septembre 2012

Si Napoléon 1er prit le temps de converser avec le colonel Teulet sur la route de l'exil à l'île d'Elbe c'est qu'il reconnu l'ancien capitaine du régiment de chasseur à pied de la Garde Impériale mais aussi l'homme à qui il décerna un sabre d'honneur à la bataille de Castiglione. Teulet fut d'Arcole, de Lodi, de toute la campagne d'Italie, puis de la campagne d'Allemagne jusqu'à l'entrée dans Berlin en 1805  jusqu'à Varsovie. Envoyé en Espagne en 1808 il combattit avec bravoure au côté du général Dupont prenant Cordoue d'assaut à la tête de ses grenadiers. Mais son malheur vint de la bataille de Baïlen ou gravement blessé il fut compris dans la rédition. Prisonnier en Angleterre à Portsmouth il sera libéré en 1813 pour mettre son sabre au service de son Empereur infligeant leur dernières défaites aux Autrichien avec l'armée de Lyon. Plus de 200 lettres écrites à sa femme et ses fils complètent ses mémoire nous faisant approcher l'homme qu'il fut. 
Une réédition de l'oeurve complète après la découverte d'un 3éme cahier est en cour.

teulet.JPG
 

CONTACTER GUILLAUME JOUCLA

Nice, France

 
invalides ss la neige 2.JPG

« Soldats ! Vous allez entreprendre une conquête dont les effets sur la civilisation et le commerce du monde sont incalculables...  »

Napoléon Bonaparte

 
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn

©2020 par Mémoires d'Empire. Créé avec Wix.com

P1090434.JPG